Mini-caméras sportives. La success-story de DolyCam s'ancre à Lorient !

Date de publication

Mini-caméras sportives. La success-story de DolyCam s'ancre à Lorient !

En trois ans, la start-up dirigée par Guillaume Adam a écoulé 8 000 packs de mini-caméras sportives. C’est aujourd’hui la première marque française à tenir tête aux géants de la planète.

Tout a commencé, voici trois ans, dans la chambre d'un appartement du Cannet (Alpes-Maritimes), sur un constat tout simple du concepteur des mini-caméras sportives DolyCam. « J'avais envie d'une caméra de ce type, raconte Guillaume Adam. J'ai trouvé ça cher, trop cher. Alors je me suis lancé, seul dans ma chambre. J'ai dessiné et conçu ma première mini-caméra ».

S'il en imagine les contours tout en peaufinant son projet économique, le pilote de DolyCam s'appuie sur le savoir-faire de professionnels. « Les composants de la caméra et les nombreux accessoires qui l'accompagnent ont été réalisés par des ingénieurs de Shenzhen, la Silicon Valley chinoise, précise Guillaume Adam. Le packaging original est confié à des entreprises françaises ».

Mais le projet, susceptible de rivaliser avec les géants de la planète des images numériques, reste celui du créateur de la première DolyCam « full HD ». Elle s'est déjà écoulée à 8 000 exemplaires.

Adoptée par des champions

Aujourd'hui, à Lorient, où il vient d'implanter le siège de sa société, sa base d'expédition et de service après-vente, Guillaume Adam sait qu'il peut aller plus loin. En proposant, d'entrée de jeu, un produit aussi performant techniquement que ses concurrents directs mais à coût moindre, le patron de DolyCam a bousculé le jeu. À sa manière. « J'ai réussi à proposer une caméra sport avec un ensemble d'accessoires que ne fournit pas d'emblée le leader américain de la spécialité. Nous proposons différents packs très complets. Ce qui évite à l'utilisateur de racheter un accessoire après l'autre. La clientèle grand public apprécie ».

Nombre de champions ont d'emblée opté pour la DolyCam imaginée par Guillaume. De Romain Stamper, triple champion du monde de jet ski acrobatique à Fabien Duperrier, champion de France de saut en parachute.

Le joli succès de la première DolyCam à la française ne devrait pas s'arrêter là. « Le marché est en pleine expansion, analyse Guillaume Adam. Un tout nouveau modèle sera commercialisé le 18 décembre ». Aujourd'hui, se procurer une DolyCam (à l'achat ou à la location) ne peut se faire qu'à partir du site dédié. Mais demain ? « Le site internet a aussi créé une véritable communauté d'utilisateurs, apprécie Guillaume. Nos produits étant très abordables financièrement, une grande chaîne de distribution doit adopter nos produits en 2018 ». De sa base lorientaise, DolyCam devrait aisément passer à la vitesse supérieure.

Source : https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/la-success-story-de-dolycam-s-ancre-lorient-5359534

 

Publié récemment